13 avril 2008

le feu de l'enfer

La ville de Dublin est bordée à l'Ouest par la mer et à l'est par de petites montagnes. Ce matin, notre balade nous a amenés au sommet du "Mount Pelier" (383 m)
Difficile de trouver le départ de la petite route de forêt car en Irlande les indications sont plus que rares. Nous nous sommes trompés de montagne mais à force de persévérance, avons commencé à gravir le chemin.
Rien de très ardu et malgré des nuages et des restes de neige, nous avons apprécié la beauté sauvage des genêts et la majesté des sapins.
Au sommet, une vue sur Dublin (pas très claire puisque les nuages sont nombreux)
et les ruines d'un bâtiment nommé le "Hellfire Club" (le club du feu de l'enfer). Et nous voici en plein dans les mythes et légendes irlandais.
Construite sur un ancien site funéraire de la période néolithique (4500 à 2000 av JC), cette maison fut construite en 1725 par un riche irlandais, Speaker Connolly, pour devenir un relais de chasse. Il est raconté qu'il détruisit le cairn (amas de pierre) qui servait au passage de la tombe. Quelque temps plus tard, le toit d'ardoise fut détruit lors d'un grand orage et les villageois attribuèrent cela à l'oeuvre du diable qui se serait vengé de la destruction du cairn. Ainsi débuta la légende qui entoure cette ruine. Après la mort de Conolly, la maison fut achetée par le Hell-Fire club, un club fondé au XVIII ° et dont les pratiques étaient quelque peu répréhensibles. Entre autre, une consommation excessive d'alcool ( le Scaltheen : mélange de whiskey et de beurre) et des moeurs dépravées. Une des légendes raconte qu'un jeune fermier, poussé par la curiosité, voulut s'aventurer de nuit afin de savoir ce qui se passait au Hell-Fire club. Découvert par les membres du club, il assista aux activités nocturnes mais on le retrouva le lendemain matin, ayant perdu la raison, muet et sourd. D'autres légendes courent ainsi autour de ce lieu : sacrifices, messes noires, fantômes... En réalité, les activités du Hell-Fire club tenaient plus de la parodie de l'Eglise que du satanisme, mais les légendes et les mythes eurent plus de succès et ce sont elles que l'on a retenu depuis. Détruit par un incendie en 1849, l'édifice est resté tel quel. Nous avons trouvé le site plutôt inoffensif et paisible (en témoigne ce drôle de panneau trouvé à quelques centaines de mètres de la ruine). Je pensais connaître mon code de la route mais apparemment il y a des panneaux typiquement irlandais ! ...mais je ne m'y aventurerais pas seule au crépuscule...qui sait, de jeunes irlandais perpétuent peut-être la légende du Hell-Fire club ?

12 commentaires:

spiritknit a dit…

je me répète. Tu as tout un art pour ponctuer tes photos. Tu as l'art du conte. C'est ta fille qui doit être contente.

Ninne a dit…

Est-ce que c'est agréable de passeune journée dans la nature! C'est presque comme en Oslo, pas loin du bruit de ville il y a des grands forets paisibles.... c'est chouette!
Bon dimanche soir!!

madydoucreadiv38.canalblog.com a dit…

les week-ens se suivent et ne se ressemblent pas !

stef et sa belette a dit…

oooooooooooooooo j'adore ces arbres !
ce doit être magique ! ?

Sara a dit…

Belle balade!J'aime bien ce genre de ruines un peu mystérieuses, mais pas à la tombée de la nuit non plus ;-)

oraure a dit…

J'adore tes posts "touristiques", je n'aime pas trop ce mot mais je n'ai pas trouvé mieux. Tes photos sont superbes et tes commentaires donnent envie d'en savoir plus.

puccannick a dit…

Quelle belle balade vous avez fait! Un grand merci de nous la faire partager, ainsi que les coutumes locales.
Dis Lauréole... je t'ai taguée, si tu veux en savoir plus va voir sur mon blog. Aucune obligation, si ça ne te dis rien, tu zappes!

rachel a dit…

hummmm quelle belle balade..et Aenor qui marche...mais longtemps?..en tout cas on devine quelques contes et legendes..;o)

Lauréole a dit…

elle marche...un peu...heureusement qu'on peut encore la mettre dans le porte-écharpe car une poussette en forêt ça marche pas.

Ragnhild a dit…

Merci pour cette balade et l'histoire / les myths de cette maison. J'ai été à Dublin, mais juste en ville (avant continuer vers Limérick, Galway Bay et les Îles d'Aran - magnifique !!!) Bisous de Ragnhild

moune a dit…

breuuuuuu! un récit à faire des cauchemars que tu nous racontes! mais en bande le soir cela peut être amusant.....

lucylaine a dit…

Quelle belle balade!! merci de la partager!! ça en rajoute à ma fascination pour ce pays!!! C'est vrai que tu le racontes si bien et avec de superbes photos à l'appui!!!