11 décembre 2006

Chester under rain

Mais si, ce fut un bon WE ! Tout commençait bien : nous avions réussi à louer une voiture avec un siège auto pour la petite demoiselle et nous étions sur la route en direction de Chester, ravis de découvrir autre chose que Nottingham ou Londres. Bien sûr, nous avions un peu tourné en rond avant de trouver la bonne direction, mais qu'importe...l'essentiel était de nous changer les idées. Après une heure de route, la petite demoiselle commença à manifester des signes d'indisposition et je passai sur le siège arrière, à côté d'elle, prête à ouvrir un sac en cas de régurgitation intempestive. Mon appréciation a mal fonctionné car le biberon presque entier s'est répandu sur elle. Comme j'avais voulu voyager léger, je n'avais pas de vêtements de rechange pour elle...tout juste de quoi la rhabiller transitoirement sur la banquette arrière, le grand bonhomme pestant à la recherche d'une poubelle. Vite, se garer, vite s'engouffrer dans le premier magasin de vêtements pour enfant et palier au plus pressé. Nous nous sommes mis en quête de trouver un restaurant pour nous remettre de nos émotions et n'avons trouvé qu'une "sandwicherie"....dans la ville de ? quelle était le nom de cette ville où nous avions échoué par hasard ? la vendeuse a souri à notre question : "vous êtes à Newcastle under Lyme; mais l'essentiel n'est pas de savoir où vous êtes, mais où vous allez" a t-elle rajouté avec un clin d'oeil.

A nouveau sur la route, sans perdre notre objectif : Chester, ville médiévale !!! Le ciel devenait de plus en plus menaçant et il fallait trouver un endroit pour dormir. Bien sûr, nous n'avions rien réservé à l'avance et avons du nous faire une raison : accepter le prix exhorbitant du Queen Hotel de Chester, la plupart des autres hôtels étant déjà bondés en ce WE proche de Noël. La pluie tombait et le ciel obscurci nous donnait l'impression d'être déjà dans la soirée alors qu'il n'était que 16h. Plus d'une heure avant d'accéder à notre chambre qui ne s'ouvrait qu'avec un instrument étrange que l'un des employés devait utiliser à chaque fois que nous voulions accéder à nos pénates...il n'y avait pas d'autre chambre libre ! Il faisait quasiment nuit, mais il nous fallait quand même découvrir le centre ville, en faisant de nombreuses haltes pour nous protéger des averses, voire en nous réfugiant dans les centres commerciaux.

La cathédrale étant inaccessible pour cause de concert privé, nous nous sommes retrouvés au restaurant "The living room" ! la petite demoiselle a été bien mignonne et nous a laissé déguster un bon repas, arrosé d'un carménère nous rappelant nostaliquement le Chili. Je passe sur la nuit blanche...le matin, la petite demoiselle avait un gros rhume, le nez bouché. Deuxième tentative pour découvrir la ville...sous la pluie ! tentative vite avortée...nous avons repris la route pour Nottingham, heureux de retrouver notre "chez nous" que nous ne trouvions plus si impersonnel que ça ! Mais ce fut un bon WE...nous en rirons dans quelques mois, peut-être même avant. Bon, pour ceux et celles qui voudraient connaître virtuellement Chester, c'est ici

5 commentaires:

biscayou a dit…

Ô, signe d'émerveillement (disait le Père Ravannel avant hier à La Flatière, devant la neige magnifique qui était tombée sur la chaine du Mont Blanc)... je pense que ce simple mot pet aussi avoir une autre signification quand je lis votre compte rendu de la fin de semaine à Chester!! Je ne peux malheureusement pas vous mettre une foto dans mon commentaire, mais c'était splendide, les pistes de ski ouvrent samedi, vite faut admirer avant que la neige ne fonde. bisous

Lauréole a dit…

rho la la...de la neige et des montagnes ! le comble du comble !!! si je pouvais, je prendrais l'avion illico presto ;-)

rachel a dit…

bin euh tu es sure que c fut un bon WE!! hahaha...;o)...en tout cas j'aime beaucoup la phrase philosophique de la madame sandwicherie...mais bon tu es sortie de la ville de robin des bois...trop chouette...;o)

Lauréole a dit…

je me répète que ce fut un bon WE...en me disant que de toute façon nous nous en souviendrons longtemps...;-)

piloo a dit…

comme mon commentaire a disparu et que je ne sais plus sa contenance exacte, je redis juste qu'on a le même souvenir de Londres, lorsque nous sommes allés voir notre fils et sa compagne le jour après les attentats !! en plus en voiture !! mais maintenant on en rit souvent !